Maison connectée
share
466 views

A l’intérieur de la maison connectée, les réseaux présentent de nombreux risques en termes de cybersécurité : la connexion d’appareils vulnérables peut compromettre votre vie privée ou la sécurité de vos données.

Les cyber-attaques sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus sophistiquées. Avec la prolifération des appareils domestiques connectés, les utilisateurs se retrouvent de plus en plus vulnérables aux failles de sécurité potentielles. Il suffit de quelques clics pour involontairement télécharger un logiciel malveillant sur un appareil connecté et devenir ainsi la proie d’un pirate informatique aux mauvaises intentions.

TV, systèmes multimédias, enceintes intelligentes, ampoules, appareils photos, prises électriques, thermostat, électroménager, alarme, serrures, interphone… tous ces produits ont ajouté une case « connectivité » à la liste de leurs fonctionnalités ces dernières années. Exploiter le Wi-Fi leur permet d’être accessible via Internet pour de nouveaux usages, mais chacun de ces objets devient dans le même temps une porte d’entrée potentielle dans votre réseau domestique.

Comment les pirates parviennent-ils à accéder aux appareils de l’Internet des Objets (IoT) ? Les principales raisons sont le défaut de protection au moment de l’installation et le fait de ne pas suivre les mises à jour préconisées par le fabricant. Ils n’ont pas forcément besoin de beaucoup de temps ou de méthodes sophistiquées. Un enregistreur numérique dont la configuration usine a été rendue publique constitue par exemple une cible de choix que des personnes malveillantes sauront découvrir en seulement quelques minutes.

Les fabricants d’appareils IoT font de leur mieux pour concilier sécurité et praticité dans la configuration de leurs objets. Mais le dernier mot qui va définir le niveau de protection réel face aux cyber-attaques revient à l’utilisateur final : c’est lui qui va activer les options en fonction de ses besoins et décider consciemment d’installer les mises à jour ou au contraire de les ignorer.

Alerte intrusion : menace sur les appareils intelligents

L’appareil IoT typique ne permet généralement pas de savoir de qui et d’où provient un accès : il est donc difficile pour le consommateur moyen de détecter une intrusion. De plus, un gadget enrôlé dans un botnet continue le plus souvent à fonctionner comme si de rien n’était, sans signe visible de sa compromission.

Les logs de connexion et l’interface de gestion du routeur contiennent les données nécessaires à la détection des possibles incidents de sécurité mais ces données critiques ne sont pas très conviviales.

Quand les signes évidents d’une intrusion apparaissent –activité anormale due à un changement de configuration, accès refusé aux pages d’administration pour cause d’identifiants modifiés, il est probablement déjà trop tard.

Ignorer les mises à jour logicielles proposées par les fabricants d’IoT conduit aux mêmes problèmes, dans la mesure où les pirates règlent leurs outils de détection pour identifier les appareils aux vulnérabilités documentées et les attaquer avec le code approprié. On peut considérer ces cyber-agressions efficaces dès lors que le produit est accessible directement sur le Web, même avec une configuration personnalisée.

Si vous décidez de profiter des bénéfices d’une maison connectée, vous voudrez déjouer les intrus potentiels pour vous assurer de bien être le seul à contrôler vos données et appareils. Vous souhaiterez certainement disposer d’un niveau de protection suffisant pour être informé de la santé de votre réseau, accompagné d’informations et d’outils vous permettant de rester seul maître à bord.

Détecter et protéger : verrouillez les portes cachées

L’amélioration de la sécurité par les fabricants profitera d’autant plus aux utilisateurs finaux quand ces derniers disposent d’une application efficace et intuitive capable d’identifier et traiter toute activité suspecte au niveau du réseau et des appareils connectés.

Leader des suites de sécurité destinées à la maison connectée, Bitdefender fournit tous les outils nécessaires à la protection des appareils reliés à Internet, qu’il s’agisse de lutter contre les malwares, les mots de passe volés, l’usurpation d’identité, l’espionnage, etc. Le partenariat entre Bitdefender et NETGEAR va permettre d’élaborer une solution de sécurité centralisée capable de protéger des cybermenaces l’ensemble des appareils connectés à Internet, à la maison comme en déplacement.

Sécuriser votre réseau domestique devrait être votre priorité si vous voulez vous prémunir des risques que posent les objets domestiques connectés.

Dans la mesure où tous les appareils IoT sont reliés au vaste Web par l’intermédiaire du réseau local, il est logique de renforcer la protection au niveau de la porte d’entrée. C’est le meilleur moyen de détecter et de vous protéger des risques liés à l’Internet des Objets.

Susana Teixeira
  • View Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *