Maison connectée
share
185 views

Capables de répondre à la moindre de nos demandes, l’assistant vocal prend une place de plus en plus importante dans les foyers. Une consultation de météo pour choisir sa tenue, un rappel d’agenda de dernière minute, une playlist à lancer, la gestion des lumières, de sa liste de courses ou même la réservation d’un billet d’avion… l’assistance virtuelle n’a presque plus de limites. Sur une simple commande par la voix, la vie des foyers et les modes de consommation deviennent encore plus interactifs. En phase de révolutionner le commerce et les habitudes de vie, l’assistant vocal devient, années après années, le compagnon virtuel des consommateurs. Véritable outil de “commerce conversationnel”, nouvelle aide et assistant personnel… réel service ou simple gadget ?
“Ok Google”, tu nous décryptes la tendance ?

L’assistance vocale propose aujourd’hui deux types de solutions : les applications embarquées sur smartphones et les systèmes autonomes connectés. Le phénomène a été initié par Apple et sa fameuse “Siri” en 2011 via les Iphones. Suivi en 2012 par “OK Google” sur Android, Amazon riposte en 2014 avec le lancement de “Alexa”. La guerre de la reconnaissance vocale s’étend sans limites avec l’arrivée des enceintes connectés telles que Echo d’Amazon, Google Home ou HomePod d’Apple. D’ici 2020, le nombre d’enceintes connectées venduesdevrait franchir la barre des 225 millions, toutes équipées d’un assistant vocal. Développement de la Maison connectée, croissance de la domotique, accès sans limites à Internet et au Wifi… l’intelligence des objets évolue également grâce au phénomène de la commande vocale.

Pourquoi le choix d’un assistant vocal ?
Qui sont-ils ?

Outre l’aspect ludique et divertissant, la première motivation d’utilisation d’un assistant vocal est l’accès au “Multitasking”. Il est ainsi possible d’accomplir plusieurs tâches de façon simultanée, de lancer plusieurs recherches et ainsi d’en obtenir les résultats et les réponses plus rapidement. Les routines quotidiennes sont simplifiées par ces nouveaux appareils dotés d’une intelligence artificielle. Nouvelles interfaces de communication, ils sont capables de répondre à des requêtes vocales mais également de rédiger un message ou de lancer un appel téléphonique.
L’ensemble des demandes peuvent être effectuées à distance, grâce à de simples phrases magiques telles que “OK GOOGLE” ou “ALEXA” ! Reliés à des bases ou enceintes connectées, les objets dotés d’un assistant vocal peuvent contrôler tous les équipements intelligents d’un foyer. Exit les dizaines d’applications et d’outils, tout est centralisé !

En plus de la notion de Multitasking, la rapidité s’annonce comme le principal avantage. La voix étant presque quatre fois plus rapide que l’écrit, nous sommes capables de prononcer 150 mots par minute, quand nous en écrivons uniquement 40 dans le même temps.

La première motivation à l’utilisation d’un assistant vocal est le fait d’obtenir des informations pour 82% de la population française. La musique n’est pas en reste, puisque 67% des français équipés avouent effectuer leur recherche de playlist par cet outil. Le commerce conversationnel prend doucement son envol puisque ce sont plus de 35% d’utilisateurs d’un assistant virtuel qui effectue leurs achats sur une simple commande vocale !  *Chiffres issus d’une étude réalisée par Cap Gemini en 2018.

L’assistant vocal joue un rôle important dans l’évolution de la domotique. Intégrés à des objets connectés, ce compagnon peut aider à contrôler l’ensemble des équipements du foyer. Luminaires, télévision, volets ou encore thermostats, tout peut être commandé par la voix. Pour répondre à cette tendance du compagnon virtuel, les entreprises développent des applications pour permettre l’assistance vocale à domicile sur la plupart des objets connectés.

Qui est concerné par cet ami connecté ?

Selon une étude réalisée en 2018 sur le Panel Tonula, 81% des français ont déjà utilisé un assistant vocal. Majoritairement présents au sein des ménages composés d’adolescents ou de personnes entre 25 et 49 ans, 61% l’utilise occasionnellement un assistant vocal. On estime que 19% des français utilisent régulièrement cette option vocale dans les foyers.

Pour répondre à cette nouvelle demande croissante, NETGEAR a équipé l’ensemble de ses stations et enceintes connectées Orbi. Pour permettre à tous les utilisateurs d’avoir un accès rapide et sans limite, la marque s’est associée aux applications Amazon Alexa et Google Assistant. Les commandes vocales sont ainsi accessibles à l’ensemble des utilisateurs Orbi Voice.

Que cherchent les utilisateurs ?

La musique est historiquement apparue comme l’argument décisif. On oublie les recherches sur le Smartphone, il suffit d’appeler Alexa ou Google pour déclencher la playlist favorite. Au sein du top 5 des actions réalisées par un assistant vocal, on trouve l’aide à la recherche sur Internet (86%), la météo (69%), la gestion de la musique (58%), et enfin le réglage d’une alarme (57%).

Les requêtes quotidiennes sont donc plébiscitées, l’intérêt demeure dans la simplification de nos actions les plus basiques et courantes.  Mais on peut se demander si la reconnaissance vocale ne va pas relever les nombreux challenges qui s’offrent à elle. En effet, en s’intégrant progressivement et naturellement dans les maisons connectées, les capacités s’étendent. Si les français privilégient une utilisation dans leur domicile pour 43%, la mobilité de l’assistance vocale évolue vers de nouveaux cadres, tels que la voiture (36 %) et les déplacements à pied ou en transports en commun (19 %).

Autre point important, l’augmentation de l’utilisation de la reconnaissance vocale pour les achats de la vie courante. En effet, plus d’un tiers des utilisateurs ont déjà commandé un repas en utilisant un assistant vocal. Certaines marques profitent déjà de l’arrivée massive du “Commerce conversationnel”. Starbucks a, par exemple, mis en place une application mobile qui permet aux utilisateurs de commander leur boisson favorite sur simple demande vocale. Pendant que Domino’s Pizza a lancé sa commande vocale via ses applications Iphone et Android depuis plusieurs années…
Les assistants vocaux deviendront d’ici quelques temps un mode majeur d’interaction avec les consommateurs. Environ un quart des français se disent favorable à l’utilisation d’un assistant vocal plutôt que d’un site Web. Dans un proche futur, plus d’un tiers des sondés se projette dans son utilisation quotidienne pour l’achats de produits de consommation jusqu’à la gestion de leur compte en banque.

* chiffres issues de l’Institut Toluna et de l’étude Cap Gemini 2018

En plus d’un assistant, les utilisateurs recherchent également un “ami” virtuel. Au fur et à mesure des échanges, l’assistant enregistre les demandes et personnalise les réponses. Il n’est plus seulement un secrétaire virtuel, puisqu’il oriente ses réponses en fonction des goûts de chacun et peu même parfois faire preuve d’humour…

Et la sécurité ?

Selon l’étude de Cap Gemini, plus des deux tiers des français préfèrent utiliser leur assistant vocal au sein de leur foyer et sans présence de personnes non familières. La sûreté et la sécurité de leurs données personnelles demeurant comme les deux principales notions mises en avant.
Le marché semble donc prometteur, mais il reste une confiance à acquérir sur le territoire français.

Lionel Paris
  • View Comments

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *